Guide des particuliers (service-public.fr)

Le guide des particuliers est un service proposé par l’État, il a pour objectif de faciliter la diffusion de l’information administrative vers le public.
Il permet de diffuser le guide des droits et démarches du particulier à partir des données à jour du portail service-public.fr de l’administration française.

Guide des particuliers » Logement » Vie pratique dans un logement » Troubles de voisinage » Peut-on contraindre un propriétaire à faire insonoriser son logement ?

Peut-on contraindre un propriétaire à faire insonoriser son logement ?

Non, il n'est pas possible de contraindre un propriétaire à réaliser des travaux d'insonorisation dans un logement. En cas de nuisances sonores, seule la responsabilité de l'auteur des troubles (propriétaire occupant ou locataire selon les cas) peut être engagée. Dans un immeuble en copropriété, la responsabilité d'un copropriétaire peut être engagée si la détérioration de l'isolation acoustique du logement résulte de travaux portant atteinte aux droits des autres copropriétaires.

Le propriétaire d'un logement (maison ou appartement) ne peut pas être contraint à le faire insonoriser. En cas de nuisances sonores (particuliers) constitutives de troubles de voisinage, seule la responsabilité de leur auteur peut être engagée. À ce titre, les voisins victimes des bruits peuvent poursuivre :

  • le propriétaire occupant,

  • ou le locataire du logement.

A savoir

À savoir : pour les logements situés près de certains aéroports, des aides à l'insonorisation (particuliers) sont prévues pour les riverains qui souhaitent engager des travaux.

La détérioration de l'isolation acoustique d'un logement en copropriété (appartement) peut engager la responsabilité de son propriétaire vis-à-vis des autres copropriétaires si elle engendre des troubles anormaux de voisinage.

Par exemple, les nuisances engendrées par le changement d'un revêtement de sol (carrelage à la place de moquette) peuvent ouvrir droit à réparation si ce changement :

  • ou s'il détériore fortement le confort acoustique de l'immeuble (notamment au regard des normes réglementaires).

A savoir

À savoir : si le changement de revêtement est imputable au locataire, c'est ce dernier (et non le bailleur) qui doit réparer le préjudice subi par un copropriétaire.

Haut de la page
cf0a60df161abe9c1322a4d25db4fadd66666666