Guide des particuliers (service-public.fr)

Le guide des particuliers est un service proposé par l’État, il a pour objectif de faciliter la diffusion de l’information administrative vers le public.
Il permet de diffuser le guide des droits et démarches du particulier à partir des données à jour du portail service-public.fr de l’administration française.

Guide des particuliers » Logement » Location immobilière » Location immobilière : obligations du locataire » Qui est responsable des dégradations d'un logement en cours de location ?

Qui est responsable des dégradations d'un logement en cours de location ?

La responsabilité retenue en cas de dégradation dans un logement en cours de location dépend de son origine.

Dégradations par négligence

Le locataire est tenu de procéder aux travaux et réparations locatives (particuliers) pendant toute la durée du bail. Les dommages résultant de sa négligence (défaut d'entretien ou manque de soin) en cours de bail sont à sa charge.

Caractéristiques

Les dégradations engendrées par défaut d'entretien ou manque de soins en cours de location peuvent être de nature diverse, notamment : 

  • trous ou tâche sur les murs,

  • porte enfoncée,

  • moquette brûlée,

  • parquet abîmé...

Charge de la responsabilité

Le locataire est responsable de ces dommages s'il en est l'auteur ou s'ils sont causés par :

  • les personnes qui résident habituellement avec lui dans le logement,

  • les personnes qu'il héberge ou invite,

  • les personnes qui interviennent ponctuellement à sa demande (artisan ou professionnel mandaté pour réaliser des travaux par exemple),

  • un sous-locataires.

Pour être exonéré de sa responsabilité, le locataire doit démontrer par tout moyen que les dégradations ne lui sont pas imputables (faute commise par le propriétaire ou grosse réparation lui incombant).

A savoir

À savoir :  l'assurance risques locatifs (particuliers) obligatoirement souscrite par le locataire couvre les dommages causés par un dégât des eaux ou un incendie intervenu à son domicile.

Dégradations par vétusté

Les dommages causés par la État d'usure ou de détérioration résultant du temps ou de l'usage normal des matériaux et éléments d'équipement dont est constitué le logement. (particuliers) restent à la charge du bailleur.

A noter

À noter : Afin de distinguer vétusté et détérioration, le bailleur et le locataire peuvent convenir de l'application d'une grille de vétusté (particuliers).

Caractéristiques

La vétusté correspond à une usure naturelle des lieux due à un usage normal prolongé du logement, par exemple :

  • peintures dont la couleur a passé,

  • ou revêtements de sols usés.

Charge de la responsabilité

Si les dégradations qui interviennent en cours de location résultent de la vétusté du logement, les réparations sont à la charge du bailleur, même si elles ont la nature de réparations locatives.

Dégradations par force majeure

Les dommages causés en cas de Événement exceptionnel, imprévisible et irrésistible justifiant de s'exonérer d'une obligation, d'un engagement ou d'une responsabilité (par exemple : catastrophe naturelle pour un contrat d'assurance, décès pour un contrat de travail...) (particuliers) sont à la charge du bailleur, y compris si les dégradations ont la nature de réparations locatives.

C'est le cas par exemple lorsque survient une tempête.

Pour en savoir plus

Haut de la page
7efe3ca41893dc9239c1313dd24d8ebdeeeeeeeeee